Réveil à 7h dans l'hôtel, petit déjeuner plutôt bon (les 包子 sont devenus nos meilleurs amis), puis direction les remparts de la ville de 西安.
Une fois arrivés en haut du mur fortifié, chacun peut choisir son vélo (simple ou tandem pour ceux qui ont à peu près confiance en leur binôme..). C'est parti pour un tour de 13,5 km précisément, (autrement dit le tour intégral des remparts), qui dure, pour les plus rapides, moins de trois quart d'heure. Sans se presser et avec Marie-Lou à l'avant du tandem, la durée approximative se rapproche plus d'une heure et dix minutes.
La balade en vélo permet d'avoir une jolie vue d'ensemble sur la ville et les petits toits chinois si mignons.

De retour au bus vers 11h, on se rend ensuite jusqu'à la tourelle que notre charmant guide M. Wang nomme "La petite pagode de l'oie sauvage". Nous ne pourrons malheureusement pas vous la décrire, et pour cause : nous ne l'avons pas vue, une mystérieuse raison nous ayant forcé à rebrousser chemin. Une jeune femme nous a cependant montré comment réaliser des impressions traditionnelles à l'aide d'une stèle, le résultat était superbe.

Enfin le déjeuner que nous attendons tous! Aujourd'hui nous testons la fondue chinoise. Dans l'ensemble, nous avons eu beaucoup de difficulté à réussir cette fondue que nous devions faire nous-même: une petite casserole où nous devions faire cuire viande (agneau, malheureusement pour Marie-Lou les végétariens), tofu, chou (malheureusement pour Sarah) , algues, œufs… nombreux sont ceux qui en ont profité pour se faire cuire de bons œufs durs rappelant la France. Cette fois-ci, nous repartons un peu déçus et pas très "爆了" comme on dit ici, mais heureux d'avoir testé cette spécialité.

Juste après, nous enchaînons directement avec la visite et le temps libre dans le quartier musulman: 1h45 de temps pour mettre en pratique l'art de la négociation. Au début, la timidité et la politesse sont toujours dominantes, mais au fur et à mesure, nous nous améliorons: alors que le commerçant voulais nous vendre un kimono à 260 yuans, nous avons réussir à en avoir 2 pour le pris de 70 yuans. Nous avons malgré tout dû feindre de partir en acheter ailleurs 5 fois. À côté de ça, notre groupe est tout de même constitué de quelques "pigeons" (Tony, 38 yuan pour des cacahuètes c'est de l'arnaque).

Toujours dans le quartier musulman de 西安,nous avons assisté à un petit spectacle d'ombres chinoises difficilement compréhensible mais tout de même sympathique.

Ce soir, on dîne à 17h (l'heure du goûter snif), dans un restaurant-buffet rempli de touristes américains et allemands. Tout le monde se jette sur les frites en tant que bons consommateurs du soft power.

Bien repus, on est de retour dans le bus et en avant pour le train de nuit 1ère classe (où les couchettes sont plus confortables que certains lits de chez les correspondants). On passe le 1er contrôle de sécurité, le 2e puis on s'installe dans le train (la température avoisine actuellement les 40 degrés Celsius).
À plus les amis (on s'adresse aux 10 personnes maximum qui nous suivent sur ce blog, spéciale dédicace à Floflo bisou)

Marie-Lou et Sarah